Compétition apnée piscine FFESSM Le Chesnay – DNF

Hello les amis,
Mes récits de 15kms de long vous ont manqué ? ou pas ? quoi qu’il arrive la saison de compétition a repris pour moi et voici le récap de cette première perf en brasse (DNF) réalisée au Chesnay (78) le 8/01/2017.

Untitled

Voilà c’est la reprise de la compétition pour moi cette saison : inter région du Chesnay en petit comité, 18 compétiteurs, c’est très bien.
Je me suis présenté sur la brasse après une première grosse phase d’entraînement très axée sur la monopalme. En résumé, aucun entraînement en brasse cette saison si ce n’est un NWU à 100m il y a 2 mois. Malgré tout, deux entraînements DNF la semaine précédent la compétition pour la reprise des appuis et de la glisse. Avec le recul, heureusement qu’ils étaient là ces deux entraînement .

En arrivant à cette compet, j’ai eu du mal à me concentrer et à me mettre dans ma bulle. En effet, de multiples éléments chamboulent et sont venu chambouler mon mental : évolution professionnelle récente avec un impact fort sur mon futur proche (j’y reviendrais bientôt), première compétition avec Marc en tant que coach, discussions diverses, coaching en statique de certains athlètes (chose que j’adore). Puis, arrive le début de mon protocole de préparation, celui-ci est très axé sur du relâchement et peu sur de l’apnée. C’est grâce à tout cela que j’ai pu passer de ‘la dispersion’ à la ‘concentration’. Ce fut un vrai travail d’équipe, entre famille, amis, coach, compagne, j’avais orchestré tout un groupe de personnes autour de ma préparation et c’est grâce à cela que j’ai finalement pu rentrer dans ma bulle. Cela à démarré par le massage de Zoée, puis la visualisation de ma perf au bord du bassin. Ensuite, un peu d’apnée et de mise en route diaphragmatique avec mon coach. L’avantage de l’apnée chez moi est qu’elle se déroule systématiquement dans le présent, donc le centrage se faisait de mieux en mieux. Enfin, un peu de sophrologie avec Marion depuis les philippines ou j’ai enfin lâcher-prise et me suis endormi. A mon réveil il est temps d’y aller. Go, je décide de finir cette prépa en musique qui est un élément très impactant sur mon mental. Me voilà dans l’eau, j’ai pied, je termine de m’équiper. Ma mise à l’eau a été un peu tardive et je n’ai pas trop le temps de me ventiler, je pars malgré tout avec le plein d’air et mon nouveau plomb Submind au top officiel, pas plus, pas moins.

Sur le premier 50m, je me cale sur mon rythme de nage (plus de jambes que de bras), la glisse est bonne, les appuis aussi. L’envie de respirer arrive légèrement avant les 50m, je vire. Je m’applique sur ma poussée et commence à changer ma nage. Le but est de me laisser glisser moins et donner un peu plus de rythme pour déjouer l’envie de respirer. 75m, à ce moment, je ne pense plus à la technique, je laisse les mouvements s’enchaîner, je me concentre sur moi et mon ‘instant présent’, je laisse venir le mur. 100m je vire, poussée, j’essaye qu’elle soit belle et j’envoie de nouveau bras et jambes, quelques mouvements, je sens que mon ressenti commence à se modifier, je décide de sortir. Je sens que je suis bien, j’enlève le matériel, je ventile (trop peu visiblement), et c’est validé. 119,6m, ma plus belle perf en DNF depuis un bon moment ! c’est top ! très très content.

Merci au Chesnay et au bénévoles pour cette compétition « intime » et sans pression, de mon coté les éléments d’entraînement mis en place depuis le début de la saison payent et c’est très positif, on continue l’entraînement !

Merci a tous pour votre soutien et vos encouragements, à bientôt pour de nouvelles aventures !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *