Compétition apnée piscine FFESSM – Melun – STA – DNF

Melun 8 Mars 2015 3ème compétition d’apnée.

C’est la vraie 1ère compétition que je prépare sérieusement avec Laurent. 1 mois de travail intense depuis Montreuil ou je sortais de grippe et fracture du doigt. La forme est là, et de belles séances de travail ont eu lieu. Il est parfois difficile de garder confiance quand vous êtes en entraînement intensif et que chacun d’entre eux vous parait plus dur à chaque fois. Mais j’ai pris du repos, 8 jours ou je n’ai intercalé que 2 micros séances de statique, et dimanche j’étais prêt.

Untitled

 

A Melun, c’était un essai stratégique. En effet, lors de mes deux premières compétitions d’apnée, j’ai remarqué que sur le combiné (STA, DYN, DNF), je tombais en panne d’essence à chaque fois en DNF. J’ai donc décidé à Melun de faire l’impasse sur le DYN pour voir si j’arrive à retrouver les belles sensations de no warm up que je connais en DYN mais ici en DNF, chose que je n’ai pas encore eu.

Nous arrivons avec l’équipe de Versailles, Andy, Xavier, mon coach Laurent et moi même.

Statique passage à 14h34

La préparation statique se passe bien, je me relâche enfin et mes temps d’apnée de préparation sont proches de ceux fait à la maison, top ! 60% de la préparation à sec et 40% dans l’eau du grand bassin de Melun.
Je sors du bassin d’échauffement à mon appel, et là je met à trembler littéralement. Je suis frigorifié, je n’arrive pas à stopper ces tremblements. Je suis en 2x3mm, d’habitude tout va bien, mais là dans l’eau à 27°c ce n’est pas suffisant. Je pars en apnée pour ma performance, je stoppe les tremblements. Ils reviennent vite au galop, trop vite. Laurent m’annonce 3’10’’ et je suis en phase de travail depuis déjà 20’’. Bon et bien ce ne sera pas aujourd’hui que je vais me faire plaisir en statique. Je sors à 3’51’’ sans avoir vraiment tiré sur ma physio.

Après m’être remis à température, je mange, ça va mieux.
Le rythme de la compétition est intense et la DYN part déjà, ceux qui ont fait le combiné ont eu peu de récupération.

DNF passage à 18h04

J’ai bien digéré, fais une petite sieste, tout va bien. Préparation classique de mon NWU en mode relaxation et c’est parti.
Objectif : Faire les plus beaux virage et les plus belles poussées, c’est un bassin de 25m !
C’est parti, départ en pleine eau et le début de la perf ressemble à un NWU classique, chouette la physio se met en place. Après la phase des 40m ou cela devient plus intense, je m’installe dans le mouvement et je laisse le corps décider de ce qui doit être fait, 2 mouvements de jambes pour 1 mouvement de bras, à l’arrivée aux 100m, c’est même 1 mouvement de bras pour 3 mouvements de jambes. D’ailleurs, c’est le dernier virage, et je sors à 117m. Belle sortie, propre, je ne sais pas vraiment pourquoi je sors, la nouveauté d’une telle performance sûrement. Ceux qui me connaissent savent que j’y vais petit à petit en apnée.

Les sensations de ce NWU en DNF étaient géniales, le fait d’avoir lâché prise sur la technique et la distance et avoir laissé les commandes au corps, a donné un superbe rendu. Visiblement la technique de nage était belle selon les spectateurs. En prime, je me retrouve sur la 2ème marche du podium, que demander de plus, surtout que c’est mon premier podium.

Conclusion

Bilan très positif de cette compétition, joli choix stratégique d’avoir esquiver le DYN, mon corps n’est pas prêt pour faire 3 performances aujourd’hui, je le sais désormais. Également, j’ai réussi à me relâcher en préparation du STA chose que je n’avais jamais réussi à faire. Enfin belle préparation avec Laurent mon coach, Jean Luc mon entraîneur à Versailles, Xavier, et les apnéistes du CASV merci à vous tous de me soutenir !

Allez je m’arrête là, je retourne à l’entraînement et je vous donne rendez vous à Dunkerque !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *